Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Faune de nos parcours

Les Sangliers que nous voyons rarement mais dont les traces sont bien visibles sur bon nombre de nos parcours. Ce mammifère omnivore est essentiellement nocturne (une évolution peut-être due à la présence de l'homme). Il est plutôt sédentaire et apparemment attaché à son territoire quand il est entouré d'obstacles, mais dans un milieu qui lui convient, il peut parcourir plusieurs dizaines de kilomètres dans la nuit et son aire vitale peut atteindre de 100 à plus de 1 000 ha. Un détail pour les marcheurs nocturnes, les yeux du sanglier ne renvoient pas la lumière, donc lorsqu'on voit des yeux la nuit ce ne sont pas ceux d'un sanglier...

Faune de nos parcours

Les chevreuils que nous voyons peu mais qui sont bien présents dans les bois de feuillus et de conifères de notre région. Très présents dans la vallée du Cens et du Gesvres, ils sont rarement seuls. Si vous avez la chance d'en croiser un vous vous souviendrez de ce bel animal. La nuit, nous voyons fréquemment le reflet bleu de leurs yeux dans nos lampes frontales.

Faune de nos parcours

Les salamandres communes font partie de nos rencontres nocturnes de l'automne ou de la fin de l'hiver, lorsque le sol est humide et que la température tourne autour de 10°C. très répandues dans les prairies du parc de la Chézine on les rencontre également dans le parc du château de la Tour et dans la vallée du Cens. Elles détestent la lumière et restent figées lorsque nous les éclairons de nos lampes frontales. Beaucoup de littérature autour de cet animal préféré de François 1er.

Faune de nos parcours

Les crapauds doivent être amis avec les salamandres car nous les rencontrons généralement sur les mêmes territoires, à la même heure et dans les mêmes conditions climatiques. Attention, ils sont rarement seuls et se confondent avec le terrain. Jusqu'à présent, aucun ne s'est transformé en prince charmant.

Faune de nos parcours

Les blaireaux que nous ne voyons jamais mais dont les terriers sont bien visibles sur certains parcours de la vallée du cens et du château de la Tour. Ce bel animal nocturne est très utile à l'équilibre de nos bois en détruisant les insectes, rongeurs, reptiles, ...

Faune de nos parcours

Les renards sont également bien présents dans notre secteur. Les terriers sont identiques à ceux du blaireau avec un boyau d'entrée d'environ 20cm de diamètre. C'est la qualité de nettoyage qui fait la différence. Un tas de détritus indique l'habitacle du renard tandis qu'une entrée bien balayée est à l'honneur du blaireau.

Faune de nos parcours

les ragondins omniprésents dans tous les cours d'eau de notre région. Le ragondin ou castor des marais est un mammifère originaire d'Amérique du Sud, introduit en Europe au XIXe siècle pour l'exploitation de sa fourrure bon marché. Tous les individus présents en Europe proviennent d'évasions ou de lâchers volontaires. Nous pouvons les observer à tous moments de la journée, de jour comme de nuit. Très présents dans le Cens, le Gesvres, l'Erdre et le marais de Couëron. Ils peuvent être confondus avec les rats musqués. Le ragondin, par son mode de vie et sa qualité d'espèce invasive, influence et transforme considérablement son habitat, et est classé parmi les nuisibles dans plusieurs pays européens, dont la France. (Wikipédia).

Faune de nos parcours

Les hérons cendrés sont les partenaires quotidiens de nos marches. On les voit partout où il y a de l'eau et suffisamment d'espace pour qu'ils s'envolent. Ils sont protégés et particulièrement répandus dans notre région. C'est un migrateur partiel qui ne se déplace généralement pas au-delà de 500 kilomètres.

Faune de nos parcours

Les grandes aigrettes sont également présentes sur tous les plans d'eau de notre secteur. L'appellation Aigrette regroupe un certain nombre d'oiseaux palmipèdes et échassiers.

Faune de nos parcours

Les cormorans sont bien implantés dans notre région et on trouve même des colonies sur des arbres des bords de l'Erdre. petite histoire : principalement en Asie (comme en Chine et au Japon), il est domestiqué et utilisé pour la pêche en eaux douces depuis plusieurs siècles (depuis 1 300 ans au Japon). On lui place un anneau d'étranglement sur le cou afin d'éviter qu'il ingère le poisson. Une fois attrapé un poisson, il est dressé pour revenir vers son maître, pour lui retirer le poisson qu'il a dans la gorge. Contrairement à la Chine, où les cormorans sont libres, au Japon il est attaché par une ficelle sur laquelle le maître cormoran tire pour faire revenir son animal. (merci wikipédia).

Faune de nos parcours

Les canards col vert. Le colvert est monogame mais change de partenaire à chaque période de reproduction. Plusieurs mâles courtisent une femelle, certains pouvant même s'accoupler sans effectuer de parade nuptiale, plus ou moins de force. La parade a lieu sur l'eau durant tout l'hiver, longtemps avant la saison de la reproduction.

Généralement, la femelle arrive la première sur le lieu de nidification, et bâtit son nid au sol, dans un endroit caché, près d'un plan d'eau. Il est composé d'herbe, de jonc et de feuilles, et garni de duvet que la cane arrache à son propre plumage. Pendant la période de reproduction, le mâle protège énergiquement sa femelle. Il la quitte ensuite dès l'incubation. (wikipédia).

Faune de nos parcours

les canards mandarins reconnaissables entre tous, le mâle se distingue par la forme et la couleur si particulière de ses ailes. Il perd ce plumage resplendissant après la période de reproduction (vers la fin du printemps), pour prendre une apparence plus proche de la femelle, à tel point qu'il peut être difficile de les différencier. On en voit parfois dans le Cens, mais ils sont bien plus farouches que les cols verts.

Faune de nos parcours

La Foulque est un palmipède au corps arrondi ; la plupart des spécimens arborent un plumage presque entièrement noir.

La foulque - souvent confondue avec la poule d'eau un peu plus petite à l'âge adulte - s'en distingue par ses pattes verdâtres aux longs doigts palmés, un bec blanc surmonté d'une plaque frontale également blanche et des yeux ronds et rouges. On croise des Foulques sur tous les plans d'eau de nos parcours (Lac de Beaulieu, Gournerie, Gesvres.

Faune de nos parcours

La poule d'eau, voisine de la foulque, elle partage les mêmes lieux mais se distingue par son bec rouge à l'extrémité jaune. Autres différences, ses pattes ne sont pas palmées et elle a une tache blanche de part et d'autre du croupion.

Publié par dominique

Contact

  • : marche nordique Nantes St Herblain Orvault Sautron Couëron La Chapelle sur Erdre 44
  • : activités proposées par 5 entraîneurs FFA de marche nordique dont un Coach Athlé Santé
  • Contact

Qui sommes nous ?